fbpx
mobile_logo

LE BIEN COMMUN EN PRATIQUE

Introduction

Adya a pris connaissance de l’Economie du bien commun de Christian Felber. Il s’agit d’un modèle pour une économie plus humaine, basée sur des valeurs et la transparance au lieu du simple profit. D’origine théoritique, plusieurs entreprises en organisations gouvernementales l’ont déjà adopté en mis en pratique. Dans ce modèle une entreprise pourrait par exemple sélectionner des partenaires qui ont des buts durables clairs en achats, logistique responsable ou investissements d’impact.
Un consommateur choisit au moment d’achat à la base de connaissance sur ce que fait l’entreprise qui vend avec les mêmes valeurs humaines et professionelles.

Adya développe sa propre philosophie et actions compte tenu des ses propres considérations, mais les idéales de Christian Felber et autres dans ce modèle economique à visage humaine nous inspire et motive.

Partenariats

Adya se construit en partenariats. Tout commence avec l’échange et l’apprentissage afin d’avoir une vue propre sur la vision et les actions de nos partenaires en biodiversité, l’agriculture bio ou naturelle et l’impact local. Sans ce parcours d’introduction, nous ne serons que des commercants pur sang de produits d’une part du monde à l’autre.

Ainsi, nous intégrons nos valeurs dans nos affaires.

 

Trois piliers dans notre travaille et philosophie se basent sur ces valeurs:

Co-working.
Travailler avec des coopératives ou entreprises sociales et une sélection del leurs produits.

Co-acting.
Agir avec eux dans leurs défis et développement, si possible y participer.

Raising awareness.
Partager plus sur l’histoire des produits là où nous les vendons, donnant ainsi aux gens plus d’aperçu.

Action!

Kerala, India.
Nous avons visité notre partenaire Wayanad Social service society en Kerala 3 fois afin d’avoir plus de connaissance de leur travail. Ce formidable groupe d’agriculteurs investit dans le support social et professionel de leurs membres. Graçe a nos achats nous pouvons contribuer à leurs choix, actions et croissance bénéficiant les membres.
Nous les rencontrons, ainsi que d’autre partenaires pour les fruits, épices et sémences pendant surtout les Biofach foires en Allemagne et en Inde.

Karnataka, India.
Adya a invité Mr. Kiran Bhasakaran de devenir nos ‘yeux et esprit’ en Inde du Sud. Il est un expert en agriculture, gère le School Garden of India et écrit excellement sur son pays, caracteristiques et produits régionals.

Vietnam.
Nous avons vu notre partenaire au Vietnam lors de notre visite en été 2017. Nous y avons eu la chance à visiter les familles de Dao rouge qui exportent en partie leur thé bio excellente.  Nous avons demandé aux guides et ONG qui nous à conseillé de Hanoi quel action pourrait à ce moment être le plus valable. Nous étions d’accord à contribuer à la construction d’une rue de connection entre un village de thé d’une famille de Long Dressed Dao (Nam Ai) et la rue principale.

Afrique du Sud.
Des communautés locales de Khomani San et Mier font partie de l’entreprise Oryx Desert Salt. Ils participent aux profits et ont entretemps établit un lodge dans le Kalahari pour recevoir des visiteurs et les introduire dans la culture locale et en même temps la qualité du sel de désert.

Ce qui suit...

Adya est en route pour plus de partenariats en Estonie, Chili et en Inde. Suivez ici ou sur les médias sociaux nos aventures.

Et chez nous...

Bruxelles.
Nous supportons Vert d’Iris, une coopérative et jardin de légumes qui met au travail des gens qui ont moins facilement accès au marché de travail.

Gand.
Adya s’allie volontiers à d’autres entreprises et organisations dans le développement des idées et de la pratique du bien commun en Belgique.

Anvers.
Nous donnerons bientôt plus de détails sur notre but d’intégrer de façon structurelle de bonnes causes, liés aux produits d’Adya.

Ostende.
Adya supporte l’école de danse locale Elevation DanceCademy parce qu’elle accepte la diversité et grandit à base d’une collaboration en team entre instituteurs et élèves.